Essai Audi A1 1.2 TFSI 86 ch : que vaut le « bas de gamme » aux anneaux ?

L'heure de l'achat de votre première voiture a sonné et vous vous prenez à rêver. Disposant d'un budget déjà relativement conséquent, vous rêvez à la citadine chic et premium. Nous avons pris le volant de l'entrée de gamme d'Audi pour vous dire ce qu'elle vaut vraiment.

Elle s’affiche dans les vitrines à 17 900 euros dans sa version d’accès, soit près de 3 000 euros au dessus de sa cousine la VW Polo. Cet écart de prix, on pourrait être tenté de se dire, c'est le prix des anneaux.

A vrai dire, c'est un peu l'idée qu'on avait au départ mais les apparences sont trompeuses.

 

Accédez à toutes nos photos Audi A1 Sportback 1.2 TFSI

Moteur – Châssis : plaisir et petit prix sont compatibles.

La force de la petite Audi, c'est bien son TFSI. Assez creux au démarrage, il offre tout de même un petit plus pour le caractère. Son petit turbo l'avantage face aux petits moteurs atmosphériques de ses concurrentes moins huppées.

La boîte 5 est bien étagée et permet de tirer le meilleur de ce moteur 1.2. Il ne faut toutefois pas hésiter à le solliciter pour en obtenir la quintessence. Revers de la médaille, il consomme dans ces conditions un peu plus que les 6,5 litres de moyenne que nous avons constatés.

Mais le meilleur reste à venir. Si avec le 1.2 TFSI, l'A1 semble sous équipée, elle ne l'est pas du tout côté châssis.

Elle tient la route comme une grande. Irréprochable même en forçant l'allure, le choix de l'A1 prend là tout son sens : le plaisir de conduite est garanti.

Il faut dire qu'Audi l'a équipée de série d'un ESP et d'un blocage électronique du différentiel avant. A cela, vous pouvez ajouter des suspensions à l'allemande : dures et rigoureuses. L'avantage, c'est qu'elles gomment toute prise de roulis en courbes.

Le freinage est du même niveau, au dessus de tout soupçon.

 

Vie à bord : 4 portes bien pratiques.

A l'intérieur, on a essayé de fermer les yeux pour imaginer ce que peut-être une vraie version bas de gamme. Audi ne disposait que d'une version richement équipée : cuir, radio haut de gamme, GPS intégré (une liste d'options longue comme le bras qui fait grimper le prix à 29 900 euros ...).

Autant de fonctions dont nous ne nous sommes pas servis afin de respecter l'idée de départ.

La position de conduite est bonne et la prise en main évidente grâce au petit volant trois branches gaîné de cuir (de série).

Le choix des matériaux pour l'intérieur est pertinent : plastiques de qualité et bien ajustés ! Même dans le bas de la gamme, le côté premium se fait sentir.

A l'arrière, l'espace est un peu juste. Là aussi, nous nous sommes placés dans la situation d'un jeune couple avec enfants ou d'une maman branchée.

Mieux vaut avoir des enfants en âge de s'asseoir dans un ré-hausseur. Sinon, comme en témoigne notre photo, avec un fauteuil bébé, ils risquent de vous salir vos fauteuils avec leurs pieds.

Sinon, grâce à la garde au toit suffisante, de grands ados y trouveront tout de même leur place. Dans tous les cas, les 4 portes facilitent grandement l'accès aux places arrières.

Le coffre de 270 litres est dans la moyenne. De quoi caser quelques sacs ou une poussette canne. On peut aussi gagner en volume en se passant de la roue de secours grâce à un kit anti crevaison.

Conclusion : On en a pour son argent.

Offrant des qualités dynamiques bien au dessus de la moyenne pour son segment (tenue de route, freinage) et une qualité certaine, cette Audi A1 d'entrée de gamme est certes chère payée mais justifie pleinement son positionnement prix à l'usage.

En revanche gare au coup de fusil si l'on pioche trop dans le catalogue des options comme le prouve notre modèle.

Car à près de 30 000 euros, on peut déjà accéder à plus grand, plus puissant ...chez des marques plus populaires.

Derniers essais

  • Opel Corsa 1.6 Turbo OPC
    Opel Corsa 1.6 Turbo OPC [Essai]

    La nouvelle Opel Corsa se décline enfin en version sportive OPC. Avec ses 207 ch et un châssis travaillé, elle cible résolument les meilleures du segment. Trop ambit … Suite »Opel Corsa 1.6 Turbo OPC [Essai]

    Opel Corsa 1.6 Turbo OPC

    La nouvelle Opel Corsa se décline enfin en version sportive OPC. Avec ses 207 ch et un châssis travaillé, elle cible résolument les meilleures du segment. Trop ambitieuse?

  • Essai Nissan Juke Nismo RS
    Nissan Juke Nismo RS [Essai]

    Nissan rajoute encore deux lettres au Juke Nismo, qui devient plus puissant et encore plus rigolo à conduire. Suite »Nissan Juke Nismo RS [Essai]

    Essai Nissan Juke Nismo RS

    Nissan rajoute encore deux lettres au Juke Nismo, qui devient plus puissant et encore plus rigolo à conduire.

  • Essai BMW Serie 2 Gran Tourer

    Le monospace BMW gagne encore deux places supplémentaires. Il représente désormais la seule alternative « premium » aux modèles grand format, pour ceux qui nécessitent de pouvoir embarquer plus de cinq personnes.

Tous les essais