Essai Ford Focus ST SW, Renault Mégane RS et Seat Leon Cupra R : GTi à toutes les sauces

On en rêve tous à l'adolescence, ces GTi sont des machines à sensations et premiers émois dans le domaine sportif. Aujourd'hui, l'offre s'est considérablement diversifiée. De la gardienne du temple, la Mégane RS au break à papa illustré par la Ford, quelle est la meilleure compagne ?

On commence avec la nouveauté : la Ford Focus ST SW. Avec son côté "baby Audi RS4 Avant", elle apporte un vent de fraîcheur dans la catégorie des breaks accessibles. Souvent à l'arrivée des enfants, c'est aussi le temps d'une renonciation. Sacrifier le plaisir sous l'autel de la praticité. Autrement dit, bonjour tristesse et monospace diesel.

Et bien Ford dit non ! Non à la morosité et oui au break qui va vite. Grâce à son inédit 4 cylindres essence turbo-compressé de 250 ch, ce break a de quoi punir quelques autos qui ne vous auraient pas vu venir. Et pourtant le look ne fait pas dans le discret. Gros boucliers avant et arrière, sortie d'échappement XXL, ce break sportif a de l'allure.

Sur la route, on loue ses qualités de dynamisme et de confort. Enfin une auto sportive qui tient la route sans vous casser les vertèbres, un bon point pour faire digérer à Madame la consommation. Même si son train avant peine parfois à encaisser la puissance, on se prend vite au jeu et on hausse alors le rythme. La consommation s'en ressent immédiatement, on frôle les 15 litres contre 10 de moyenne à allures plus légales.

La finition est vraiment au top. Que ce soit les excellents sièges Recaro, la hi-fi Sony ou les astucieux crochets de fixation dans l'immense coffre pour fixer le quad du petit, Ford frise le sans faute.

Mégane RS et Leon Cupra RMégane RS et Leon Cupra R
Accéder à toutes les photos de l'essai

Sautons maintenant dans la Leon. Vous me direz que la Leon Cupra R sera bientôt remplacée mais en attendant c'est une belle proposition pour qui veut une GTi qui propose des portes arrières. L'habitabilité de cette Leon est vraiment un plus pour ceux qui auraient aussi franchi le pas pour les enfants.

Son moteur est celui qui propose le plus un fonctionnement à l'ancienne. L'effet Turbo est bien présent et les 265 ch qui vont avec aussi ! Machine à sensations, on en redemande très vite. Surtout que c'est le moteur qui aura finalement réclamé le moins de carburant. 9 litres de moyenne et 14 litres en usage sportif.

Cette Leon est en revanche un peu moins efficace au niveau du train avant. Quand on lâche les chevaux, le volant tire dans tous les sens, on sent que les roues avants sont au travail : interdiction de rouler le coude à la portière ! C'est aussi finalement la moins confortable avec ses énormes jantes aux pneus ultra taille basse. Un mégot de clope jeté sur la route se transforme en nid de poule. En contre-partie, la tenue de route est au niveau tout comme l'énorme freinage.

On est très satisfait de l'espace aux places arrières, la meilleure de sa catégorie sans aucune contestation possible. Le coffre sans être aussi grand que la Ford est appréciable et propose un seuil de chargement bas et plat.

Focus ST SWFocus ST SW

Renault Mégane RS : gardienne du temple de l'exclusivité.

Cette compacte du Losange est la plus sportive d'entre toutes. D'abord parce qu'elle propose en option un châssis Cup et surtout par son train avant au dessus de tout soupçon.

Pouvoir directionnel, capacité à transmettre la puissance à la route, la Renault se joue de tous les pièges. Si elle s'épanouie sur route, elle permettra de s'aventurer sur circuit sans craindre d'en affronter des plus grosses. L'excellent système de freinage apporte une satisfaction intégrale sur le plan des prestations sportives.

Depuis cette année, on bénéficie de série comme sur l'ancienne version spéciale Trophy de 265 ch. Le moteur Renault est aussi celui qui chante le mieux à l'échappement, grisant on vous dit ! Sa consommation moyenne s'établit à 10 litres et à presque 15 litres en usage très sportif.

Uniquement proposée en 3 portes, il faudra faire des concessions si vous envisagez la vie à plus que deux. L'accès aux places arrières est forcément moins évident que la concurrence mais le plus agaçant est sans doute l'accès au coffre. La lunette dispose d'une découpe particulière et le seuil de chargement particulièrement haut alors que la plancher du coffre est bas. Bref pas un modèle d'ergonomie sur ce coup.

Conclusion : 1 papa, 3 voitures, 1 seule possibilité.

La possibilité, c'est bien entendu de craquer. Mais pour laquelle ? J'avoue que le panache de Ford de proposer, dans cette morosité économique, un break aussi vivifiant est un acte à encourager.

Le break Focus ST réunit quasiment toutes les qualités que cherche un conducteur qui désire une cure de rajeunissement après être passé derrière les volants des monospaces carburant au diesel. Presque accessible, très performant malgré un train avant un peu en dessous de la Mégane, pratique au quotidien, il remporte ce comparatif du plaisir.

Prix des jouets pour grands enfants :
  • Ford Focus ST SW à partir de 31 600 euros
  • Seat Leon Cupra R à partir de 29 980 euros
  • Renault Mégane RS à partir de 29 950 euros + châssis cup, en option 1500 euros

Derniers essais

  • Aston Martin Rapide S
    Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée … Suite »Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin Rapide S

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée et gonflée à bloc dans sa version S. Une bonne raison de faire un essai vidéo de celle qui concoure pour le titre de plus belle berline.

  • Essai Renault Megane CC restylée
    Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ? Suite »Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    Essai Renault Megane CC restylée

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ?

  • Peugeot RCZ R

    Il faut remonter à la première vie d'Alpine pour se dire qu'un coupé français peut concurrencer les meilleures sportives européennes. Un programme alléchant qu'il nous tardait de vérifier. C'est désormais chose faite avec l'essai de la Peugeot RCZ R.

Tous les essais