Essai nouveau Citroën C4 Picasso 2013 [vidéo]

Le nouveau Citroën C4 Picasso joue à fond la carte du design et de l’équipement high-tech. Objectif assumé prendre le leadership sur la star indéboulonnable du segment des monospaces compact, le Renault Scénic.

D'un point de vue design, C4 Picasso est loin d’être fade, assurément. Rien à voir avec les générations précédentes beaucoup plus consensuelles. Cette nouvelle mouture a de grandes ambitions et Citroën lui a donné les moyens.

Fort en style !


Un design fort d’abord. Ce "Technospace" comme l’a baptisé Citroën bénéficie d’une face avant très agressive mariant joncs chromés et barres de Led surmontant les feux.  « La face avant a un traité très technologique avec les feux à leds en référence à nos derniers concept car (Survolt, Tubik). La signature latérale avec le C chromé accentue le coté dynamique de la silhouette. » souligne Frédéric Soubirou, le designer responsable du nouveau style du Picasso. Sur ce point, cette fois le C4 Picasso tranche nettement avec le Renault Scénic.



Plus compact, mais doté de voies élargies et d’un empattement en progrès, le Picasso 2013 profite d’une "assise" nettement plus virile. « Dans le cas du C4 Picasso, nous avons mis les roues aux 4 coins en réduisant les porte-à-faux, ça donne immédiatement une impression plus dynamique, une sensation d’agilité (…) on a également beaucoup travaillé les épaulements avec des flancs très sculptés. »  Bas et trapu, posé sur de grandes roues, le Picasso nouveau n’a en effet plus rien à voir avec son prédécesseur.

Vision grand écran

Le style général profite également du très grand volume vitré, pas moins de 5,30 m2 ! Sur tous les modèles, la visibilité est excellente grâce à un pare brise véritablement panoramique et par des montants A dédoublés. Vision grand écran assurée. En option vous pourrez même doubler la donne avec un toit lui aussi king size. Heureusement occultable électriquement si nécessaire.

Autre élément du style particulièrement important de ce nouveau Picasso, le tableau de bord. Il bénéficie d’un dessin réussi et d’un traitement bicolore. Plus impressionnants, deux grands écrans surperposés regroupant toute l’information nécessaire sont positionnés au centre.

L’écran inférieur de 7 pouces est en fait une vraie tablette tactile. Il rassemble toutes les commandes des fonctions du véhicule : climatisation, aides à la conduite, multimédia, navigation, paramétrages véhicule, services connectés ou encore téléphone. Du coup très peu de touche sur ce tableau de bord… mais beaucoup de commandes/rappels au volant !

L’autre écran, de 12 pouces lui, affiche les informations nécessaires à la conduite. Il est configurable. C’est plutôt nouveau à ce niveau de gamme. Vous pouvez au choix y voir apparaître les informations de navigation, ou les aides à la conduite (GPS, etc.) ou même une photo personnelle, téléchargeable via une clé USB. Heureusement le tiers gauche conserve les affichages essentiels comme le compteur kilométrique ou le niveau de carburant. On est encore dans une voiture !

Retour du plaisir de conduite


Une voiture effectivement. Une voiture à conduire calmement ou de manière plus dynamique car c’est désormais possible. Le Picasso nouveau profite d’un comportement plus agile, plus précis. La direction est tranchante, le train avant solide, les appuis francs. Toujours aussi confortable et accueillant, ce monospace offre enfin un réel plaisir de conduite. On peut y voir là le résultat d’un abaissement du poids global de -140 kg mais aussi les effets de la technicité de la nouvelle plateforme châssis/moteur modulaire EMP2 Peugeot/Citroën qu’il étrenne.

Pour l’animer le C4 Picasso fait confiance à plusieurs motorisations toutes revisitées pour l’occasion. L’offre moteur de ce Picasso comprend pour le moment quatre motorisations essence et diesel. Un VTi 120 ch et un THP 156 ch d’une part et un HDi 90 ch et 115 ch d’autre part.

Une offre supérieure diesel HDi de 150 ch très moderne fera son apparition en septembre en équipant d’abord le Grand Picasso 7 places. Les boîtes mécaniques 6 vitesses sont complétées par des boîtes 6 rapports robotisées plus évoluées, plus rapides, avec notamment une nouvelle fonction rampage. Un ESP et un contrôle de traction pour les terrains difficiles sont proposés de série.

La masse réduite, l’aérodynamique peaufinée, et ces moteurs travaillés ont permis une diminution notable des émissions polluantes et de la consommation. En moyenne un gain de 30 gr de CO2/km et près d’un litre aux 100 km selon Citroën. Pas mal, d’autant que le Picasso e-HDi 90 Airdream tombe même sous la barre des 100 gr avec 98 gr/km seulement.

Un équipement techno important


Une autre facette essentielle de ce nouveau Picasso tient à son équipement très "technologique". Ce Technospace met effectivement les petits plats dans les grands sur ce chapitre et propose de série ou en option une ribambelle d’équipements de confort, d’information, de sécurité, de divertissement, tous résolument high-tech.

L’allumage des feux automatique, l’alerte de franchissement de file (afil) avec ceinture de sécurité active (vibrante), une caméra de recul, une alerte de risque collision, un affichage de temps inter véhicules ou la surveillance des angles morts sont complétés par une alerte de sous gonflage des pneus, un régulateur/limiteur de vitesse actif ou un système de vision 360° par caméras.

On relève aussi un GPS avec rappel, un système d’aide automatisé au stationnement, l’aide au démarrage en pente, l’éclairage statique d’intersection avec projecteurs directionnels au xénon ou le téléphone plus simplement.

Portail embarqué

L’e-Touch Citroën propose un système d’appel d’urgence et d’assistance 24h/24h. Plus techno encore, le C4 Picasso dispose d’un portail d’applications connectées, le Citroën Multicity Connect, piloté depuis la tablette tactile 7’’. Véritable bouquet de services disponible sur abonnement, il fonctionne grâce à une clé 3G spécifique et donne accès à des applications comme ViaMichelin, Coyote, TripAdvisor, les pages Jaunes, Facebook, Wikipedia, Email Reader, etc.

Pour une fois on serait assez d’accord avec Citroën qui affirme « les prestations proposées sur le nouveau C4 Picasso sont à la hauteur des attentes suscitées par son style » !

Avec tout ça pas étonnant que Citroën souhaite toucher une plus large clientèle sensible au design fort et innovant du Picasso et à son important contenu technologique. Du jeune couple avec enfant au jeunes retraités branchés en passant par les young-urban-middle-age, le monospace techno veut viser large.

Les tarifs n’ont pas flambé avec ce saut générationnel. Le Citroën C4 Picasso HDi 90 ch Attraction démarre à 24 250 € (25 400 € pour le e-HDi 115 ch Attraction avec 200 € de bonus)… mais sans options.

Lire aussi :
- Essai Kia Carens
 

Derniers essais

  • Aston Martin Rapide S
    Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée … Suite »Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin Rapide S

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée et gonflée à bloc dans sa version S. Une bonne raison de faire un essai vidéo de celle qui concoure pour le titre de plus belle berline.

  • Essai Renault Megane CC restylée
    Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ? Suite »Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    Essai Renault Megane CC restylée

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ?

  • Peugeot RCZ R

    Il faut remonter à la première vie d'Alpine pour se dire qu'un coupé français peut concurrencer les meilleures sportives européennes. Un programme alléchant qu'il nous tardait de vérifier. C'est désormais chose faite avec l'essai de la Peugeot RCZ R.

Tous les essais