Essai Peugeot 208 1.6l e-HDI 115

Un nouveau monde

Peugeot 208 Féline blanche - Cliquez sur la photo pour accéder à la Galerie photosPeugeot 208 Féline blanche - Cliquez sur la photo pour accéder à la Galerie photosAujourd’hui nous vous proposons de mettre le cap sur le Portugal, dans la banlieue de Lisbonne pour les premiers essais presse de la nouvelle Peugeot 208.

Une fois dans le parking de l’aéroport, j’ai porté mon choix sur une 208 e-HDI 115 ch en finition Féline.

Nouvelle à plus d’un titre, cette 208 nous a étonné, impressionné et même parfois un peu déçu, voici notre compte rendu après 180 kilomètres sur les routes portugaises.

Bienvenue à bord !

Cette 208 vous accueille avant même que vous n’ayez eu le temps de monter à l’intérieur. Bien rangée sur sa place de parking, le charme opère toujours malgré une première rencontre sur le stand Peugeot à Genève.

Elégance, sportivité, tout cela se dégage du trait de crayon réalisé avec finesse pour dessiner ses lignes. Le fait aussi que cette dernière soit plus petite qu’une 207 l’aide en ce sens, les proportions réduites permettent peut-être de gagner en équilibre.

Mais il est temps d’ouvrir la porte pour re-découvrir cette révolution interne. Adieu vielle planche de bord et ensemble compteurs, place à la modernité.

Ré-haussé, le bloc qui présente le compteur et compte tours est lui aussi d’une relative petite taille mais comme il est mieux positionné, sa lecture est facilitée.

On apprécie le faible diamètre de la jante du volant pour la maniabilité tout comme l’écran tactile qui permet de naviguer dans toutes les fonctions de l’auto.

Cliquez sur la photo pour accéder à la galerie.Cliquez sur la photo pour accéder à la galerie.Ergonomie soignée mais pas parfaite, ainsi la commande de ventilation nous semble un peu trop basse pour une manipulation intuitive.

On trouve rapidement sa position de conduite car ajustable dans tous les sens (sur tous les niveaux de finitions). On apprécie aussi très vite le confort des fauteuils entre moelleux et fermes ainsi que leur maintien latéral.

Au moment d’engager une vitesse, on s’aperçoit que l’embrayage est très souple tout comme la commande de boîte, je vous le disais, un vrai cocon cette 208 !

Moteur : efficacité prime sur caractère

A vouloir être trop cocon et trop économe, cette 208 est devenue un poil triste. Son moteur bénéficie sur le papier de très belles performances qui hélas ne se ressentent pas assez derrière le volant.

115 ch à 3 600 trs et 270 Nm de couple à 1750 trs sont des chiffres dignes de berline du segment C mais des rapports de boîte trop longs (pour abaisser la consommation) lissent le caractère de ce moteur.

Non pas que l’on s’ennuie mais cela manque de vie, surtout dans la partie haute du compte tour. Heureusement, on peut compter sur un comportement toujours aussi dynamique voir même joueur au lever de pied avec un train arrière mobile.

Bon point également pour le freinage : performant, efficace et endurant, un vrai critère de sécurité dans une auto moderne.

Conclusion : futur hit des ventes

Renault avançait il y a quelques années avec sa Clio le slogan « mais que reste-t-il aux grandes ? ». Aujourd’hui 208 de Peugeot reprend ce slogan en le sublimant.

Progressant à tout point de vue : confort, silence à bord, facilité, efficacité, cette 208, au moins dans sa finition haut de gamme « Féline », porte en elle de beaux arguments.

Modèle essayé : Peugeot 208 e-HDI 1.6l 115 ch

Prix : 21 850 euros

On a aimé :

  • Confort
  • Freinage
  • Tenue de route
  • Nouveau poste de conduite

On a moins aimé :

  • Certains plastiques durs comme le haut de la planche de bord
  • Caractère un peu fade

 

Derniers essais

  • Aston Martin Rapide S
    Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée … Suite »Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin Rapide S

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée et gonflée à bloc dans sa version S. Une bonne raison de faire un essai vidéo de celle qui concoure pour le titre de plus belle berline.

  • Essai Renault Megane CC restylée
    Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ? Suite »Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    Essai Renault Megane CC restylée

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ?

  • Peugeot RCZ R

    Il faut remonter à la première vie d'Alpine pour se dire qu'un coupé français peut concurrencer les meilleures sportives européennes. Un programme alléchant qu'il nous tardait de vérifier. C'est désormais chose faite avec l'essai de la Peugeot RCZ R.

Tous les essais