Essai Skoda Rapid 1.6 TDI 105 : pour un achat raisonnable et raisonné

Fidèle à ses traditions, Skoda propose une auto au juste prix, très habitable et pratique. La Rapid n'est surement pas la compacte la plus sexy du marché mais elle sait répondre aux attentes du quotidien. Et c'est bien ce qu'on lui demande.

Un gros trou dans la gamme Skoda existait entre la citadine Fabia et la berline Octavia. Il est en parti comblé avec l'arrivée de la Rapid. Skoda la présente comme une compacte, même si elle est bien plus grande que la moyenne de la catégorie. La Rapid mesure en effet 4,48 mètres de longueur, soit une bonne vingtaine de centimètres de plus qu'une Golf ! Mais Skoda souligne que c'est seulement six centimètres de plus qu'une Opel Astra. Et puis on a l'impression qu'elle est bien plus grande à cause de sa forme trois volumes. L'année prochaine, Skoda proposera un dérivé bi-corps, plus court.

Plus que jamais, Skoda a décidé d'être pragmatique avec la Rapid. Cela se voit même au niveau du style. Le dessin de la voiture est très sobre, c'est voulu et assumé. La marque a fait ce choix pour que la Rapid vieillisse bien et ne soit pas sujette aux effets de mode. Elle est le premier modèle à vraiment recevoir la nouvelle identité de la marque. On remarque ainsi les optiques dessinées dans le prolongement d'une calandre qui n'intègre plus le logo. 

Accédez aux photos de l'essai Skoda Rapid 1.6 TDI 105

A bord : De l'espace à revendre

C'est à ce niveau que la Rapid marque beaucoup de points. Elle offre un rapport encombrement/habitabilité sans comparaison sur le marché. Il y a beaucoup d'espace pour les jambes des passagers arrière et le coffre est immense. Il annonce ainsi un volume de 550 litres, soit autant voire plus que des breaks de la catégorie, comme la Renault Mégane Estate. Et surprise, l'auto a une forme de berline mais est dotée d'un hayon. Pratique pour accéder à la malle. 

Ce qu'on aime aussi avec cette voiture, c'est son côté pratique. La marque a pensé à de nombreuses petites astuces qui facilitent le quotidien. Un rangement est ainsi spécialement prévu sous le siège conducteur pour le gilet de sécurité. Il est donc toujours à portée de mains. On retrouve aussi un grattoir à givre intégré dans la trappe à carburant.

L'ambiance est sérieuse à bord. On sent bien que Skoda est une marque du groupe VW, avec des formes très géométriques. Le seul gros bémol est la qualité des matériaux : tous les plastiques sont durs et sonnent creux. Mais ils sont bien assemblés. La présentation est d'ailleurs loin de faire cheap. On a ainsi aimé le rétro éclairage blanc de l'instrumentation, très classe.

Sur la route : Un diesel vigoureux mais bruyant

Au lancement, 5 motorisations seront proposées. On retrouvera quatre blocs essence : 1.2 75 ch, 1.2 TSI 85 ou 105 ch et 1.4 TSI 122 ch. Pour le diesel, pas le choix, on a le 1.6 TDI 105 ch. Il représentera la très grande majorité des ventes et on en a logiquement pris le volant !

On apprécie la vigueur de ce bloc. On pourrait penser que 105 chevaux seraient limites, mais non. Il permet de bonnes accélérations sans forcément avoir besoin de jouer du levier de vitesse. Il sera proposé d'office en France avec un Stop and Start.

Pour proposer une berline au juste prix, Skoda a quand même du faire quelques petites économies ça et là. L'insonorisation a ainsi été un chapitre un peu négligé. Le moteur TDI 105 se fait entendre à bord, aussi bien au ralenti qu'en charge. A vitesse stabilisée, les choses s'arrangent.

La Rapid n'a pas vocation à être conduite de manière sportive. Elle est donc réglée assez souple même si le confort n'est pas au top. On reprochera surtout à ce modèle sa direction trop légère. Manquant de consistance, elle n'informe pas assez sur les conditions d'adhérence.

En conclusion : une auto pragmatique à prix canon

La Rapid a cependant un argument choc qui fera toute la différence : son prix. Alors certes, la marque ne cherche pas à être la moins chère du marché, elle préfère offrir de la valeur. Comprenez par là que le rapport prix/équipements/prestations est quasiment imbattable. La finition haut de gamme Elegance avec ce moteur est ainsi affichée 22 850 €. Pour avoir une Mégane à équipements équivalents, il vous en coutera au moins 2 000 € de plus. Même si on peste parfois contre l'absence de certains équipements devenus basiques aujourd'hui comme l'allumage automatique des phares et essuies-glace.

La Skoda reste dans tous les cas une bonne affaire. Et elle n'est pas pénalisée par des défauts rédhibitoires. C'est donc une offre à ne pas négliger. 

Derniers essais

  • Aston Martin Rapide S
    Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée … Suite »Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin Rapide S

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée et gonflée à bloc dans sa version S. Une bonne raison de faire un essai vidéo de celle qui concoure pour le titre de plus belle berline.

  • Essai Renault Megane CC restylée
    Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ? Suite »Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    Essai Renault Megane CC restylée

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ?

  • Peugeot RCZ R

    Il faut remonter à la première vie d'Alpine pour se dire qu'un coupé français peut concurrencer les meilleures sportives européennes. Un programme alléchant qu'il nous tardait de vérifier. C'est désormais chose faite avec l'essai de la Peugeot RCZ R.

Tous les essais