Essai vidéo Ferrari FF : un pilote plus trois passagers

La voiture, c'est l'art de se déplacer aurait-on envie de dire en tant que passionnés mais une Ferrari, c'est plus que ça, c'est de l'art en mouvement. Et quand, comme dans une FF, ce n'est pas un plaisir égoïste, c'est encore plus beau.

Ferrari FF, l'oeuvre achevée du Commendatore

Enzo Ferrari n'était pas un homme à compromis. Ingénieux, rigoureux, parfois sévère, il n'était pas passionné par l'automobile, il vivait à travers l'automobile. Pilote dès son plus jeune âge (à 21 ans), il acquiert très vite le goût d'avoir la mécanique la plus au point, celle capable de gagner. De cette exigence, naîtront les plus grandes automobiles. Enzo Ferrari avait une expression délicate pour définir la plus parfaite des autos : "Une voiture, on doit d'abord la rêver".
Des rêves, il en donnera à de nombreux automobilistes et aujourd'hui encore, l'arrivée d'une Ferrari dans une rue n'est jamais un moment comme les autres. Il commendatore disait aussi que "l'aérodynamique, c'est pour les gens qui ne savent pas faire de moteurs". Une pensée qui illustre mieux pourquoi les Ferrari étaient avant tout motorisées par des V12 comme cette FF. La production italienne ne s'est pourtant jamais refusée le travail des lignes et du design. Cette FF dispose d'un avant particulièrement affûté et instaure un nouveau style pour la marque. Ses optiques avants ont d'ailleurs inspiré le modèle F12.

Elle embarque une mécanique qui joue le rôle d'orchestre pour créer une musique d'ambiance. 12 cylindres (perfusés sous injection directe) comme 12 solistes qui parviendraient à jouer ensemble un registre de 660 ch perchés là-haut dans le compte tours à  8000 trs/min. Ici, pas d'artifices comme un turbo ou un compresseur, la mécanique est noble. Et parce qu'Enzo Ferrari pensait que "les chevaux tirent la charrette et ne la poussent pas", le moteur est ici en position avant dans le respect de la tradition, même si plus tard, il cèdera face à une certaine Lamborghini Miura à la tentation de le positionner à l'arrière (mais c'est une autre histoire que l'on vous contera un jour).


undefined

Cette philosophie dans l'architecture même de la voiture explique pourquoi les Ferrari ont très souvent pu déplacer quatre personnes. Avec un moteur placé à l'avant, il devient alors plus évident de libérer un peu d'espace derrière les sièges avants. Les 365 GT puis GT4 et 400 illustrèrent à merveille cette vision du grand coupé GT 2+2. Mais à l'époque, leurs performances quoique très honorables n'égalaient pas encore les productions les plus sportives de Modène.

Aujourd'hui la FF est une forme d'aboutissement.
Dynamiquement douée grâce à son innovante et première transmission à quatre roues motrices pour la marque et à une répartition quasi parfaite des poids (53% à l'avant) , véloce grâce à son V12, spacieuse grâce à ses 4,91 m de long pour 1,95m de large, Enzo n'aurait pu rêver meilleure descendante.

Car la FF est bien une automobile et pas une supercar échappée d'un circuit.

On pourrait étaler des lignes et des lignes sur la technologie embarquée par cette FF dont la superbe boîte F1. On ose prendre un raccourci flatteur évoquant simplement l'extrême facilité de conduite offerte par Ferrari à son conducteur. Les aides agissent de manière imperceptible pour qu'il ne reste finalement que le plaisir d'être au volant. L'électronique fait de cette FF, la Ferrari la plus aboutie de tous les temps. C'est la compagne parfaite que l'on ne rangera pas au garage à la première pluie venue ou pire dès les premiers flocons. Car la FF, une fois équipée de pneus hiver, se jouera même de la neige. Pensée délirante, il y a encore quelques années que les ingénieurs de la marque concrétisent aujourd'hui.


undefined

Voilà pourquoi c'est peut-être la meilleure des Ferrari. La FF vous sera fidèle et le premier à dire stop dans le couple sera finalement peut-être vous, à cause de vos limites de "simple" humain" …


Performances : 0-100 km/h en 3,7 s et une vitesse de pointe de 335 km/h

Prix : à partir de 261 000 euros

Merci au Manoir de Villers, situé à St Pierre de Manneville, à 1h30 de Paris pour son accueil. Le Manoir est ouvert à la visite.

Vous aimerez aussi :

Essai Ferrari California - Retrouvez l'essai de la nouvelle Ferrari California 30. 30 comme plus 30 chevaux et moins 30 kg.

Derniers essais

  • Aston Martin Rapide S
    Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée … Suite »Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin Rapide S

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée et gonflée à bloc dans sa version S. Une bonne raison de faire un essai vidéo de celle qui concoure pour le titre de plus belle berline.

  • Essai Renault Megane CC restylée
    Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ? Suite »Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    Essai Renault Megane CC restylée

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ?

  • Peugeot RCZ R

    Il faut remonter à la première vie d'Alpine pour se dire qu'un coupé français peut concurrencer les meilleures sportives européennes. Un programme alléchant qu'il nous tardait de vérifier. C'est désormais chose faite avec l'essai de la Peugeot RCZ R.

Tous les essais