Essai Ford Kuga 2,0l TDCi Titanium BVM6

Vendu à près de 300 000 unités depuis sa présentation en 2008, le Kuga a permis à Ford de venir s'engouffrer sur le segment des crossover compacts. Après une courte carrière de cinq ans, le Kuga est remis au goût du jour avec un nouveau design et de nouveaux équipements.

Style et équipement

Avec la nouvelle stratégie mondiale "One Ford", le géant américain propose désormais des modèles communs aux marchés américains, européens et partout ailleurs dans le monde. Après les Ford Fiesta et Focus, c'est au tour du couple Escape/Kuga de faire son apparition. Ainsi, afin de satisfaire également une demande américaine, le crossover affiche des dimensions en hausse. Mais malgré ces quelques huit centimètres de plus sur la longueur, le Ford Kuga parait beaucoup plus grand avec ses lignes tendues et moulées : en renonçant au profil rondouillard et trapu de la première génération de Kuga.

Le nouveau tout-terrain rentre dans les rangs pour mieux se confondre avec les autres modèles de la marque à l'Ovale Bleu...à la nouvelle calandre près, que l'on retrouve sur le EcoSport destiné principalement aux marchés émergeants. Toutefois, ses lignes moins personnelles - mais caractérielles - l'aident à faire passer son Cx de 0,38 à 0,33, au plus grand bénéfice des consommations et des performances.

Ford Kuga restylé - vue planche de bordFord Kuga restylé - vue planche de bord
L'habitacle fait également un bond en avant en terme de présentation et vient donner un sérieux coup de vieux à celui de son prédécesseur. Le Ford Kuga reçoit une nouvelle planche de bord au style démonstratif qui adopte des aérateurs oblongs, un bloc d'instrumentation bien dessiné ou, cerise sur la console centrale, un panneau noir laqué regroupant les commandes de l'autoradio et de la navigation. En revanche, l'écran GPS  particulièrement illisible vient entacher la vie à bord : en lieu et place d'un vide poche pas forcément des plus accessible, nous aurions préféré y trouver un moniteur plus gros et escamotable.

Reposant sur la plateforme des C-Max et Focus, pour un empattement inchangé, le Kuga offre une plus grande habitabilité avec un espace aux jambes plus généreux à l'avant et à l'arrière et une capacité de chargement accrue avec 456 l en position 5 places et 1 653 l avec la banquette arrière (réglable en inclinaison) rabattue.

Le nouveau Ford Kuga embarque également une panoplie d'équipements qui pourraient ravir les fans de gadgets électroniques. Pèle mêle, on retrouve donc sur la liste d'options l'ouverture automatique du hayon en passant le pied sous le bouclier arrière, le système de reconnaissance vocale Ford Sync qui va jusqu'à lire vos SMS, le Ford SOS qui appel les secours locaux du pays où vous vous trouvez, l'Active Park Assist, le freinage assisté ou l'aide au maintien dans la file accouplé à l'alerte de franchissement de ligne.

Ford Kuga restyléFord Kuga restylé

Comportement routier :

Fort de ses aides et d'une nouvelle gestion électronique de la transmission intégrale, le Ford Kuga offre un comportement routier exemplaire : la suspension ferme - mais au filtrage exemplaire - et la direction plutôt bien calibrée permettent d'encaisser les virages sans sourciller.

Il est difficile de qualifier le comportement du nouveau Kuga de sportif mais force est de constater que les mouvements de caisse sont maitrisés avec brio. Il faudra vraiment être (très) pressé pour tutoyer les limites du crossover sur une route de montagne. Outre ses excellentes liaisons au sol, le tout-terrain est équipé du nouveau système Curve Control : associée à une centrale électronique, la transmission intégrale s'adapte aux situations, répartit la puissance sur chaque roue indépendamment et le différentiel électronique se charge de freiner la roue intérieur en déperdition.

Hors des sentiers battus, la transmission gère correctement les pertes de motricité. En revanche, la suspension renvoie son lot d'informations directement dans les vertèbres des passagers, notamment ceux de derrière, assis sur des sièges assez fermes.

Ford Kuga restylé - vue 3/4 arrièreFord Kuga restylé - vue 3/4 arrière

Affichant 163 ch et 340 Nm de couple sur le papier, notre version d'essai équipée du 2,0 l TDCi et de la transmission intégrale se montre silencieuse et permet d'effectuer des reprises convenables sur autoroute. Toutefois, il faudra aller chercher la puissance haut dans les tours dès que la route commence à grimper. Alors, l'ordinateur de bord (lui aussi illisible) affichera une consommation moyenne de 8,5 l/100 km. Sur ce type de parcours, il faudra privilégier la boite manuelle à six rapports à la boîte double embrayage (uniquement disponible sur les motorisations diesel à quatre roues motrices) qui rend le Kuga plus glouton.

Conclusion :

Pour conclure, le nouveau Ford Kuga tient ses promesses : son style se virilise a défaut d'être personnel et ses capacités dynamiques sont largement améliorées. De plus, la marque à l'Ovale Bleu ne lésine pas sur les équipements de sécurité et de confort dès le premier des deux niveaux de finition.

Avec une entrée de gamme essence fixée à 24 590 € (1,6 l SCTi 150 BVM6 à deux roues motrices) et une gamme diesel débutant à 27 300 € (2,0 l TDCi 140 BVM6 à deux roues motrices), le tout-terrain affiche des prix en baisse de 900 € en moyenne. Un exploit dans la conjoncture actuelle !

En revanche, il faudra compter 30 900 € pour une version essence de 182 ch en version Titanium et 33 300 € pour le diesel de 163 ch équipé de la boite à double embrayage PowerShift et du même niveau de finition, auquel il faudra ajouter 2 000 € de malus écologique.

© texte et photos : Soufyane Benhammouda

Lire aussi :

- essai Toyota Land Cruiser

- essai Honda CR-V restylé

Derniers essais

  • Aston Martin Rapide S
    Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée … Suite »Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin Rapide S

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée et gonflée à bloc dans sa version S. Une bonne raison de faire un essai vidéo de celle qui concoure pour le titre de plus belle berline.

  • Essai Renault Megane CC restylée
    Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ? Suite »Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    Essai Renault Megane CC restylée

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ?

  • Peugeot RCZ R

    Il faut remonter à la première vie d'Alpine pour se dire qu'un coupé français peut concurrencer les meilleures sportives européennes. Un programme alléchant qu'il nous tardait de vérifier. C'est désormais chose faite avec l'essai de la Peugeot RCZ R.

Tous les essais