Jaguar F-Type - Salon Paris 2012

Jaguar pourrait rester sérieux et développer sa gamme avec des modèles classiques, comme une petite berline. Mais il préfère plutôt nous faire plaisir en lançant un petit roadster fort séduisant ! La Porsche Boxster est prévenue.

Ceux qui ont adoré le concept C-X16 présenté il y a un an ne seront pas déçus. Jaguar n'a quasiment pas modifié la ligne de l'étude de style. Seul changement important : la F-Type dévoilée au Salon de Paris est un roadster quand le prototype était un coupé. La firme britannique a voulu donner la priorité aux plaisirs du plein air... même si l'hiver approche à grands pas ! 

Sans le toit, l'auto paraît encore plus compacte et râblée. Dans la gamme Jaguar, elle viendra se placer en dessous du XK. Et elle n'en est pas une version raccourcie. La F-Type a sa propre personnalité avec un style bien à elle, qui ne fait pas dans le néo-rétro. Jaguar insiste d'ailleurs bien là-dessus. Ceux qui pensaient que la nouvelle venue était la digne descendante de la célèbre E-Type sont prévenus. 

On retrouve les proportions habituelles de ce genre de voiture : petits portes-à-faux, capot long, pare-brise court. La F-Type adopte une calandre aux coins arrondis, placée en position basse comme pour venir avaler le bitume. Le bouclier conserve les doubles prises d'air verticales vues sur le concept. A l'arrière, on aime les feux horizontaux, très modernes. Selon les versions, on retrouve soit deux sorties d'échappement (placées au milieu) soit quatre sorties (deux de chaque côté).

La F-Type ne s'apprécie qu'à deux. Mais on sera bien installé dans des sièges enveloppants. Assis au ras du sol, on est plongé dans une ambiance confinée à la finition soignée. On retrouve une grande console centrale, qui descend en pente douce. Elle intègre sur le côté droit une imposante poignée de maintien. Petit détail esthétique, les aérateurs centraux se cachent dans la planche de bord une fois le contact coupé. 

La F-Type inaugure un tout nouveau bloc V6 essence turbocompressé, décliné en version 340 ch et 380 ch. Un V8 5.0 est aussi au programme. Il n'est pas exclu de voir apparaître à terme dans la gamme un petit 4 cylindres turbo. En revanche, le diesel sera banni. Enfin on l'espère. La puissance sera transmise aux roues arrière via une boîte automatique à 8 rapports. La F-Type, fidèle aux traditions de la marque, utilisera en majorité l'aluminium pour sa carrosserie et son châssis. 

Pour assurer la promotion de ce nouveau modèle, la marque a fait appel aux services de la chanteuse Lana del Ray. 

Retrouvez toute l'actualité du salon :

Toutes les nouveautés du salon de l'auto

Derniers essais

  • Aston Martin Rapide S
    Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée … Suite »Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin Rapide S

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée et gonflée à bloc dans sa version S. Une bonne raison de faire un essai vidéo de celle qui concoure pour le titre de plus belle berline.

  • Essai Renault Megane CC restylée
    Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ? Suite »Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    Essai Renault Megane CC restylée

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ?

  • Peugeot RCZ R

    Il faut remonter à la première vie d'Alpine pour se dire qu'un coupé français peut concurrencer les meilleures sportives européennes. Un programme alléchant qu'il nous tardait de vérifier. C'est désormais chose faite avec l'essai de la Peugeot RCZ R.

Tous les essais