Le job de rêve : il n'y a pas que le football pour gagner beaucoup d'argent, il y a aussi journaliste auto !

Si on cherche un exemple pour la définition de « job de rêve », on peut choisir celui de Jeremy Clarkson. Animateur de la célèbre émission Top Gear, il parcourt le monde pour tester les autos les plus belles et les plus rapides. Avec en prime un salaire décoiffant !

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Jeremy Clarkson est (en gros) le Dominique Chapatte anglais. Mais en bien plus délirant. Car ceux qui trouvent que le présentateur de Turbo a la belle vie, que peuvent-ils dire à propos de celle de Clarkson ? Dans son émission, le journaliste anglais teste en priorité les sportives et supercars à quatre roues. Il aime traiter l’actualité auto de façon loufoque et décalée avec un humour souvent très britannique. Et cela lui rapporte gros !

La chaine de télévision BBC, qui diffuse l’émission, vient de révéler les gains de ses animateurs. L’année dernière, Clarkson a gagné la très coquette somme de 4,5 millions d’euros. Dans le détail, il touche 640 000 € de salaire pour l’animation. Il gagne ensuite près de 450 000 € en licence de l’émission. Le reste des gains, la plus grosse partie, vient de Bedder 6, la compagnie qui gère la branche commerciale de Top Gear, dont il possède 20 %.

A une époque où parler d’agent est toujours aussi tabou, voilà qui pourrait choquer. D’autant que l’affaire est très rentable pour Clarkson, car il n’y a que 15 émissions de Top Gear par an ! Mais la BBC prend sa défense : "Il travaille extrêmement dur et rapporte beaucoup d'argent à la chaîne. Top Gear est devenue ce qu'elle est grâce à Jeremy". Il est vrai que ce show est une véritable institution. Née en 1977, cette émission serait suivie par 350 millions de personnes dans le monde.

Et les marques sont les premières à surveiller ce qu’il dit. Clarkson est à l’origine de plusieurs polémiques. Top Gear est ainsi souvent accusé de bidonnage. Nissan n’avait ainsi pas été très content lors d’un essai de sa voiture électrique Leaf. Clarkson avait fait exprès de tomber en panne de batterie au beau milieu de nulle part pour insister sur le fait que les autos électriques étaient trop pénalisées par leur autonomie.

Mais ce qu’on retient surtout de Top Gear, ce sont les défis loufoques lancés et relevés par les animateurs. Dernier en date : le Deadly 720, ou 720 de la mort. Le but était de réaliser un double looping avec un buggy. L’équipe des cascadeurs du Top Gear Festival qui s’est tenu en Afrique du Sud avait construit une immense structure. Deux boucles de 8 mètres de hauteur étaient accolées. Défi réussi, ce qui a permis à l’équipe de Top Gear de rentrer dans le livre des records.

Derniers essais

  • Essai Opel Mokka CDTI 136
    Opel Mokka CDTI 136 [Essai]

    Après le Zafira, le Meriva et l'Astra, c'est cette fois le Mokka qui récupère le nouveau bloc diesel 1,6 litres chez Opel. Un vrai progrès par rapport à l'ancien moteur … Suite »Opel Mokka CDTI 136 [Essai]

    Essai Opel Mokka CDTI 136

    Après le Zafira, le Meriva et l'Astra, c'est cette fois le Mokka qui récupère le nouveau bloc diesel 1,6 litres chez Opel. Un vrai progrès par rapport à l'ancien moteur 1,7 litres.

  • Seat Leon ST Cupra  280 ch
    Nouvelle Seat Leon ST Cupra 280 ch  …

    Seat présente sa Leon Cupra dans une séduisante déclinaison break ST. Un cocktail aussi performant que polyvalent à consommer sans modération? Suite »Nouvelle Seat Leon ST Cupra 280 ch  …

    Seat Leon ST Cupra  280 ch

    Seat présente sa Leon Cupra dans une séduisante déclinaison break ST. Un cocktail aussi performant que polyvalent à consommer sans modération?

  • Mercedes AMG GT

    Mercedes propose sans aucune contestation possible l'un des plus belles sportives avec l'AMG GT. Mais que vaut-elle sur le terrain ? La réponse avec notre essai vidéo de la version S

Tous les essais