Nouvelle Seat Leon III : olé !

Impossible de confondre la nouvelle Leon avec la précédente. Alors que l’ancienne avait un style tout en courbes, cette troisième génération est taillée à la serpe. Bien plus anguleuse, la Leon gagne en dynamisme et prestance.

Seat retrouve la forme. Après avoir levé le voile sur la nouvelle Toledo, il présente la troisième génération de sa compacte Leon. Enfin une vraie nouveauté pour l’espagnol.

Impossible de confondre la nouvelle Leon avec la précédente.
Alors que l’ancienne avait un style tout en courbes, cette troisième génération est taillée à la serpe. Bien plus anguleuse, la Leon gagne en dynamisme et prestance. Elle reprend les derniers codes en vogue chez Seat : calandre affinée, phares en flèche ou encore nervure marquant les épaules. Les moins observateurs risquent tout de même de la confondre avec la dernière mouture de l’Ibiza !

Pour bien faire la différence, il suffit de regarder le dessin des feux arrière. Plus effilés, ils débordent généreusement sur le hayon. Seat a tout particulièrement soigné la signature visuelle de la Leon III. Elle est d’ailleurs la première compacte à proposer des phares composés uniquement de LED. Signalons aussi que ce modèle inaugure un logo rafraîchi.

A bord aussi, les rondeurs ont été abandonnées. La présentation est plus soignée, espérons qu’il en soit de même pour la finition. Le dessin est original, avec une console centrale orientée vers le conducteur, scindée en deux parties. Même si les graphismes sont différents, l’instrumentation semble reprise à la dernière Audi A3.

Bâtie sur la nouvelle plate-forme modulaire du groupe VW, la Leon III revoie ses proportions. Chose rare Seat Leon 3 Seat Leon 3 dans le secteur, la nouvelle venue est plus courte que l’ancien modèle. Elle perd 5 centimètres en longueur (4,26 mètres au total). Mais son empattement prend 6 centimètres, ce qui devrait favoriser l’habitabilité. Le coffre n’est pas en reste. Avec un volume de 380 litres, il gagne 40 litres.
 

Niveau équipement, la Leon se met à jour, sans innovation particulière. En option, on pourra ainsi s’offrir une alerte de franchissement de ligne blanche, une caméra surveillant le niveau de vigilance du conducteur ou encore un GPS avec écran tactile à cartographie en trois dimensions.

Dans un premier temps, la Leon misera sur le diesel. Elle offrira le choix entre le 1.6 TDI 105 ch et le 2.0 TDI 150 ch. Le 1.6 sera décliné en version Ecomotive. Celle-ci est dotée d’un stop and start avec récupération d’énergie. Ce qui lui permet de ne rejeter que 99 g/km de C02 et de ne consommer que 3,8 litres aux 100 km. D’ailleurs, en moyenne, la Leon voit ses consommations baisser de 22 %.

Très rapidement, des blocs essence seront proposés. On retrouvera les 1.2 TSI de 86 ou 105 ch, le 1.4 TSI 122 ch et le 1.8 TSI 180 ch. En 2013, la Leon proposera aussi un 1.6 TDI 90 ch et un 2.0 TDI 184 ch.

La nouvelle Leon fera sa première apparition publique lors du Mondial de l’Automobile à Paris, dans le Hall 4. Sur le stand en face, on pourra admirer la toute nouvelle VW Golf !

Toutes les photos Seat Leon 3



Derniers essais

  • Nouveau Ford S-Max
    Nouveau Ford S-Max [Essai]

    Alors que le Renault Espace change son fusil d'épaule, le grand monospace S-Max de Ford veut conserver son image de véhicule familial mais dynamique. Vraiment ? Suite »Nouveau Ford S-Max [Essai]

    Nouveau Ford S-Max

    Alors que le Renault Espace change son fusil d'épaule, le grand monospace S-Max de Ford veut conserver son image de véhicule familial mais dynamique. Vraiment ?

  • Opel Corsa 1.6 Turbo OPC
    Opel Corsa 1.6 Turbo OPC [Essai]

    La nouvelle Opel Corsa se décline enfin en version sportive OPC. Avec ses 207 ch et un châssis travaillé, elle cible résolument les meilleures du segment. Trop ambit … Suite »Opel Corsa 1.6 Turbo OPC [Essai]

    Opel Corsa 1.6 Turbo OPC

    La nouvelle Opel Corsa se décline enfin en version sportive OPC. Avec ses 207 ch et un châssis travaillé, elle cible résolument les meilleures du segment. Trop ambitieuse?

  • Essai Nissan Juke Nismo RS

    Nissan rajoute encore deux lettres au Juke Nismo, qui devient plus puissant et encore plus rigolo à conduire.

Tous les essais