Peugeot 208 GTi – Salon Paris 2012

La 205 GTi a marqué une génération d’automobilistes. Peugeot a mis longtemps pour faire revivre sa marque sportive. 208 sera-t-elle à la hauteur ?

La marque met l’eau à la bouche des passionnés de ces bombinettes en précisant que son cahier des charges était simple : créer une sportive  joueuse et chic, interprétation contemporaine du mythe GTi.

« Avec 208 GTi, notre objectif était de donner du plaisir de conduite sportive, un plaisir qui parle immédiatement à tous les amateurs : puissance, réactivité, sonorité … 205 GTi a été notre inspiration. 208 GTi est son interprétation moderne. »

Accéder à toutes les photos Peugeot 208 GTi

A l’extérieur

La version GTi de la 208 sera assez facilement reconnaissable. A l’arrière, on trouve un becquet de toit, une jupe arrière noir brillant, l’échappement débouche sur une double canule chromée de forme trapézoïdale, un dessin spécifique à la GTi.

De profil, ce sont les baguettes chromées de vitre qui signent l’identité. Elles se terminent en une signature rendant hommage à l’illustre 205 GTi. L’enjoliveur de custode arbore d’ailleurs fièrement le logo GTi, en un chrome brillant souligné de rouge. 

Quelle que soit la teinte choisie, cette couleur rouge ponctue la voiture : étriers de frein, jonc inférieur de calandre, lettrage Peugeot du volet arrière et de la calandre. La maille de celle-ci adopte en plus un motif 3D en damier, aux inserts chromés dans la grille noir brillant. 

A l’intérieur

Le rouge est partout afin de différencier la GTi d’une autre 208. On commence avec les fauteuils « sport » confectionnés de cuir Club  Nappa pleine fleur et de tissu à la Maille Caro, dynamisée par une ligne rouge.

La planche de bord, à la gaine tendue de TEP PU noir aux surpiqûres rouges, reçoit un décor en dégradé du rouge vers le noir, comme les crosses de porte. Les informations sur les performances de la voiture sont délivrées via le combiné tête haute.

Le volant reprend une autre recette bien connue des voitures sportives. Le cap « midi » est marqué d’un repère en cuir … rouge !

Mais ce dont on se soucie le plus, c’est bien du comportement de cette GTi.

Bourgeoise en jogging ou vraie balle de guerre pour départementales ?

Seul un vrai test nous le dira mais il semblerait que Peugeot n’ait pas oublié qu’on l’attend de pied ferme cette GTi. En effet, la 308 portant ce badge s’était révélée quelque peu décevante pour les passionnés. 
Ressorts, tarage des amortisseurs, barre anti-dévers, berceau avant et traverse arrière rigidifiés, Peugeot a profondément modifié la 208 avec des liaisons au sol spécifiques.

La direction dispose de nouveaux réglages pour plus de fermeté et de précision.

Chaussées de pneumatiques en 205/45, les jantes Carbone de 17’’ diamantées, à la peinture Storm et au vernis mat, abritent les disques ventilés de 302 mm à l’avant et 249 mm à l’arrière refroidis par des prises d’air dynamiques.

Sous le capot

On retrouve un moteur bien connu. C’est le 1.6 THP (turbo) 200ch qui s’exprime à travers une ligne d’échappement retravaillée.

Peugeot l’a couplé à une boîte mécanique aux 6 rapports raccourcis. Il délivre un couple maximal de 275 Nm et sa puissance maximale de 147 kW (200ch).

Le 0 à 100 km/h est réalisé en moins de 7 secondes, le 0 à 1000 m en 27 secondes.  Les reprises sont du même niveau, 208 GTi passant de 80 à 120 km/h en moins de 7 secondes sur le 5ème  rapport.

Ces valeurs la placent au niveau que l’actuelle Clio RS, référence de la catégorie, un bon signe ?

Derniers essais

  • Aston Martin Rapide S
    Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée … Suite »Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin Rapide S

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée et gonflée à bloc dans sa version S. Une bonne raison de faire un essai vidéo de celle qui concoure pour le titre de plus belle berline.

  • Essai Renault Megane CC restylée
    Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ? Suite »Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    Essai Renault Megane CC restylée

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ?

  • Peugeot RCZ R

    Il faut remonter à la première vie d'Alpine pour se dire qu'un coupé français peut concurrencer les meilleures sportives européennes. Un programme alléchant qu'il nous tardait de vérifier. C'est désormais chose faite avec l'essai de la Peugeot RCZ R.

Tous les essais