VW Golf 7 : les premières informations

Elle sera l'une des méga stars du prochain Mondial de l'Automobile. La Golf septième du nom sera dévoilée début septembre à Berlin. Si le style évoluera en douceur, la technique sera revue en profondeur.

La Golf, c’est une auto incontournable sur le marché européen. A l’instar de la Porsche 911, elle fait partie de ces rares modèles qui se vendent seuls grâce à leur simple notoriété. D’ailleurs, on dit souvent que la marque s’efface sous la renommée du produit. Comprenez par là qu’on achète "une Golf" et non pas "une VW". Les rivales de cette compacte aimeraient bien avoir un statut similaire. D’autant que le tour de force de la Golf est d’avoir une image premium alors qu’elle est affichée à des prix similaires à ceux d’une Renault Mégane !

Une fois de plus, VW ne veut prendre aucun risque. La Golf évoluera par petites touches. Certes, on ne sait pas encore à quoi va ressembler la septième génération. Celle-ci a réussi à garder le secret sur ses lignes. Mais on sait à peu près à quoi elle va ressembler : à une… Golf. La silhouette sera ainsi proche, avec des éléments de design typiques comme un montant de custode épais, évoquant la solidité.

Voici la Golf VII ! Ou du moins ses dessous techniques, avec une nouvelle plate-forme.

Certains pensent quand même que la Golf VII sera plus anguleuse, après des générations 5 et 6 plutôt rondouillardes. Elle pourrait aussi adopter une calandre similaire à celle du concept Cross Coupé. Les barrettes seraient ainsi prolongées visuellement dans les blocs optiques.

Si visuellement, la Golf évoluera timidement, elle changera en profondeur niveau technique. Elle repartira de zéro avec une nouvelle plate-forme modulaire MQB. Celle-ci est composée d’éléments qui s’assemblent et autorisent l’implantation d’une large palette de motorisations, y compris des blocs hybrides ou tout électriques. Ce nouveau châssis permet aussi de gagner du poids. La Golf va perdre jusqu’à 80 kg sur la balance. Les proportions seront aussi revues avec un empattement plus long, afin de favoriser l’habitabilité.

Cependant, la Golf ne suivra pas la tendance générale du marché qui consiste à grandir toujours plus. Elle gardera une longueur proche des 4,20 mètres, soit 10 cm de moins que la moyenne de la catégorie et même quasiment 20 cm de moins que l’Opel Astra.

La Golf profitera de cette nouvelle génération pour se mettre à jour niveau équipements. Elle proposera notamment comme la petite sœur Up! un système de freinage automatique pour éviter ou amortir les chocs en ville. La planche de bord devrait aussi intégrer un large écran tactile.

Cette septième génération de Golf sera dévoilée le 4 septembre à Berlin. Ses débuts publics se feront le 29 septembre à Paris à l'occasion du Mondial de l'Automobile. On espère découvrir aussi à cette occasion la version GTI !

Derniers essais

  • Essai Aston Martin V12 Vantage S Roadster
    2000 km en Aston Martin V12 Vantage …

    L'Aston Martin V12 Vantage S Roadster mérite-t-elle l'immortalité ? Pour y répondre, nous avons passé 2000 kilomètres à son volant. L'occasion de dresser une petite réflexion … Suite »2000 km en Aston Martin V12 Vantage …

    Essai Aston Martin V12 Vantage S Roadster

    L'Aston Martin V12 Vantage S Roadster mérite-t-elle l'immortalité ? Pour y répondre, nous avons passé 2000 kilomètres à son volant. L'occasion de dresser une petite réflexion existentielle sur ce genre de GT de prestige, à l'heure où ses concurrentes peuvent toutes compter sur une technologie plus sophistiquée.

  • Renault Espace 5
    Essai Renault Espace 5 dCi 160 Inte …

    Renault réinvente son Espace. Est-ce que la tenue de "crossover" lui permettra de tenir le choc de génération ? La réponse avec notre essai de la version dCi 160. Suite »Essai Renault Espace 5 dCi 160 Inte …

    Renault Espace 5

    Renault réinvente son Espace. Est-ce que la tenue de "crossover" lui permettra de tenir le choc de génération ? La réponse avec notre essai de la version dCi 160.

  • BMW M5 Jahre

    BMW célèbre les 30 ans de son badge M avec une série limitée à 300 exemplaires d'une exceptionnelle M5 poussée à 600 ch.

Tous les essais