VW Golf Salon Paris 2012 : 7 bonnes raisons d’aimer la Golf 7

Quatre ans seulement après son apparition, la Golf 6 cède la place à une toute nouvelle génération. Même si cela ne se voit pas forcément, elle change en profondeur. Elle est ainsi bâtie sur un tout nouveau châssis. L’équipement est aussi remis au goût du jour avec les dernières friandises techno à la mode.

1- Pour son dessin (un peu) plus nerveux

Alors oui, c’est vrai, cette nouvelle Golf ressemble à une… Golf. VW n’a voulu prendre aucun risque et on le comprend bien. Il ne faut pas effrayer une clientèle très fidèle. Le dessin se fait quand même plus nerveux. Finies les rondeurs des anciennes générations. La numéro 7 est un peu plus râblée et se veut plus large visuellement. Un effet que l’on doit aux larges prises d’air ou aux feux affinés. Pour ceux qui auraient du mal à distinguer la nouvelle de l’ancienne, ils peuvent regarder l’emplacement de la nervure sur les portes, désormais sous les poignées.

2- Pour sa qualité de présentation et de finition au top

Si Volkswagen ne cherche pas à faire original dehors, c’est encore plus vrai dedans ! L’ambiance se veut sérieuse et la dominante de couleurs sombres nous le rappelle. La console centrale est laquée noire. Dessinée dans le prolongement de l’instrumentation, elle est légèrement orientée vers le conducteur. Celui-ci prend place face à une instrumentation très lisible. Sans surprise, on attend une finition de très bonne facture, avec des ajustements précis et des matériaux rembourrés.

3- Pour son équipement à la pointe

C’est peut-être dans ce domaine que la Golf avait le plus de retard. Elle souffrait face à des concurrentes plus récentes, comme la Ford Focus. La VW corrige le tir et se dote d’une foule de friandises technos dernier cri. Cela va du classique frein de parking électrique au système de freinage automatique. La Golf propose aussi un contrôle de distance ou un système pré-collision. Signalons aussi la présence d’un écran tactile sur les finitions hautes.

4- Pour son habitabilité en hausse

VW a fait le choix de garder une Golf à taille humaine. Même si elle prend un peu plus de 5 cm en longueur, la nouvelle venue reste plus courte que la majorité de ses rivales, avec un total de 4,25 mètres. Les proportions ont été revues, avec des portes à faux un peu plus courts et un empattement allongé. Ceci permet à l’habitabilité de progresser. On gagne ainsi 15 mm au niveau des jambes à l’arrière. L’espace pour les épaules est en progrès de 30 mm. Le volume de coffre n’est pas en reste. Il gagne 30 litres pour un total de 380 litres.

Les feux arrière sont plus fins et plus aiguisés. Ils s'alignent sur le reste de la gamme VW. Le hayon prend un …

Accédez aux images VW Golf 7

5- Pour ses consommations en baisse

Alors que le budget carburant est plus que jamais d’actualité, VW est tout fier d’annoncer que sa Golf promet des consommations en baisse de 23 % en moyenne par rapport à la génération précédente. Pour cela, la marque à travailler sur l’aérodynamisme (ce qui fait que l’avant semble un peu écrasé). Elle est aussi partie à la chasse aux kilos superflus. Avec succès, puisque la Golf perd jusqu’à 100 kg sur la balance. A elle seule, la structure perd 23 kg. Plus anecdotique, 3 kg ont été gagné au niveau des câblages électriques ! Au final, en version BlueMotion, la Golf TDI 105 ne rejette que 85 g/km de CO2 !

6- Pour son choix de motorisations

VW aime proposer une large palette de moteurs. Au lancement, deux blocs essence seront proposés : un 1.2 85 ch et un 1.4 140 ch. Du coté des diesels TDI, on retrouve le 1.6 105 ch et le 2.0 140 ch. Peut-être une offre limitée me direz-vous, mais elle sera rapidement agrémentée au fil des mois. En haut de la gamme, on retrouvera bien sur la version GTi, qui devrait être préfigurée par un show-car dès le Mondial de Paris.

7- Pour ses tarifs contenus

La marque allemande nous l'aura promis, elle n'aura pas la main lourde sur les prix. D'ailleurs, la version d'accès devrait être moins chère que l'actuelle ! Il faudra néanmoins patienter encore un peu pour connaître le détail de la gamme et toute la grille de tarifs. Le prix de base en 5 portes est attendu sous les 17 000 €.

En LIVE depuis Berlin, nous vous donnons ci-dessous notre avis :

Florent a titré 7 bonnes raisons d'aimer la Golf 7 mais nous aurions aussi pu jouer au jeu des 7 erreurs. Pour sa 7ème génération, ce que l'on peut avant tout dire de la Golf 7, c'est que c'est une Golf.

Vue de dedans ou de dehors, cette nouvelle génération a tout pour rassurer la clientèle. Sobre, bien finie, cette nouvelle Golf tente toutefois par de subtiles touches de se montrer plus agressive.

Nouvelles lignes plus tranchantes comme sur le capot, elle se montre moins lisse. 

La nouvelle Golf est disponible avec 3 niveaux de finition : Trendline, Comfortline et Highline. L'écran multimédia tactile est de série sur tous les niveaux. 

L'équipement enrichi de la Golf est pléthorique. Dès le premier niveau, on trouve par exemple : le freinage multicollision, le Start & Stop ou encore le contrôle de pression des pneus.

C'est assez impressionnant quand on jette un coup d'oeil à la concurrence qui a plutôt tendance à appauvrir ses modèles d'entrée de gamme.

L'espace à bord est vraiment impressionnant, surtout aux places arrières. Mesurant 1m89, je dispose d'un bel espace au jambe et d'une garde au toit largement suffisante.

4 adultes voyageront confortablement installés dans cette nouvelle génération.

On vous donne déjà rendez-vous pour l'essai mi octobre.

Edité par Vincent Beaucousin-Jamelin, envoyé spécial à Berlin.

Derniers essais

  • Aston Martin Rapide S
    Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée … Suite »Aston Martin Rapide S [essai & vidé …

    Aston Martin Rapide S

    Aston Martin revoit sa copie dans sa proposition familiale au sein de sa gamme. Pas question pour autant de faire du SUV, non, les anglais nous proposent une Rapide redessinée et gonflée à bloc dans sa version S. Une bonne raison de faire un essai vidéo de celle qui concoure pour le titre de plus belle berline.

  • Essai Renault Megane CC restylée
    Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ? Suite »Renault Megane CC dCi 130 [Essai]

    Essai Renault Megane CC restylée

    La Renault Megane CC restylée reste-t-elle compétitive dans le monde du cabriolet compact ?

  • Peugeot RCZ R

    Il faut remonter à la première vie d'Alpine pour se dire qu'un coupé français peut concurrencer les meilleures sportives européennes. Un programme alléchant qu'il nous tardait de vérifier. C'est désormais chose faite avec l'essai de la Peugeot RCZ R.

Tous les essais